Dans l'Utah avec Alex Strohl

Vuarnet Day #25

L’Utah et ses paysages de rêves offrent un terrain de jeu extraordinaire pour tous les amoureux d’aventure. Alex Strohl ne s’y trompe pas et c’est dans cet état du centre des États-Unis qu’il s’est rendu afin de réaliser ce nouveau Vuarnet Day.  

Photographe français, vivant aux États-Unis, Alex Strohl est sans conteste une des grandes figures mondiales de la photographie Outdoor. Ses travaux sont publiés dans les magazines les plus prestigieux tels que Forbes, National Geographic ou Vanity Fair. Au lieu de créer des scènes artificielles, Alex cherche en permanence à capturer des moments authentiques au gré de ses voyages dans les confins du monde. Il nous est donc rapidement apparu comme la personne idéale pour tester en conditions réelles notre modèle Ice. Lancé l’hiver dernier, ce glacier s’adresse à tous ceux qui cherchent un équipement solaire pour explorer le monde au quotidien, et ce même dans les conditions les plus intenses.

Crédit photos: Alex Strohl

Situé à quelques encablures de Salt Lake City, Salt Flat est un désert de sel unique en son genre, une des merveilles naturelles du pays. C’est aussi une destination très prisée par tous les passionnés de motos. Ici, les pistes s’étendent à perte de vue et paraissent sans fin, l’homme se faisant tout petit pour laisser place à la nature.

Alex fait partie de ces personnes en quête perpétuelle de liberté et la moto est un de ses moyens favoris pour s’échapper. De ses premières excursions en Ardèche, région de son enfance, jusqu’à ce lac salé des États-Unis, il n’a jamais cessé de rouler.

Pour ce Vuarnet Day, il s’est associé à Bang Moto, petit garage de Salt Lake City où sévit une bande de passionnés. Amateurs avertis d’Outdoor, ils s’attachent à préparer des motos customs destinées à l’exploration. Connaissant la région sur le bout des doigts, c’est avec un membre de l’équipe qu’Alex est parti à la découverte des environs.

En fin d’après-midi, les deux compères embarquent à bord d’un pick-up en direction du salar. La moto chargée à l’arrière, ils roulent vers l’Ouest jusqu’à un banc de sable en bordure du lac. Le soleil commence à se coucher. Toutes les conditions sont réunies pour s’amuser. En moins de temps qu’il ne le faut pour l’écrire, la moto est débarquée! Les gants, le casque et les lunettes enfilés! Le moteur rugit et les premiers tours de chauffe se font entendre. La poussière se soulève et les protections latérales de ice font des merveilles sur ce sol sablonneux tout comme les verres minéraux bi-dégradés qui limitent la réflexion du soleil qui devient de plus en plus rasant. L’osmose est totale et le plaisir de rouler est immense. La nuit tombe et marque la fin de cette épopée.