Pèlerinage à Joshua Tree

Beaucoup de chemin mène vers la photographie, pour Laura Austin c’est le graphisme et le snowboard qui l’ont amené à se passionner pour cet art. De ces deux disciplines est né un sens de l’esthétisme et de la composition rare et très diversifié, sans cesse alimenté par un besoin de voyager et de découvrir de nouveaux lieux. Pour ce nouveau Vuarnet Day, Laura Austin avait carte blanche, elle a donc choisi de nous emmener à la rencontre d’un couple d’amis vivant à Joshua Tree, au milieu du désert Californien.

Crédit Photo: Laura Austin

Bonjour, Laura, peux-tu présenter rapidement?

Bonjour à tous, je suis Laura Austin et je suis photographe à Los Angeles, mais je passe la plupart de mon temps sur la route.

Tu es photographe depuis quelques années maintenant, mais peux-tu nous dire comme cela a commencé?

J’ai d’abord commencé comme graphiste ce qui m’a permis d’en apprendre beaucoup en termes de composition, de couleur et d’esthétique. Mais rester assise dernière un bureau n’était pas pour moi, j’ai donc pris un travail d’éditeur web pour Snowleader Magazine où je devais à la fois écrire des articles, mais également aller sur le terrain pour faire des photos. C’est donc avec le snowboard que j’ai commencé à beaucoup m’intéresser à la photographie et cela a vite évolué vers d’autres disciplines. La photographie me permet de raconter de manière visuelle des histoires et c’est ce qui me plaît. En 2012, je me suis lancé en free-lance et je n’ai jamais arrêté depuis.

Où étiez-vous pour ce Vuarnet Day?

Cette série de photos a été prise lors d’un voyage à Joshua Tree, en Californie. Sur la plupart des clichés, vous pouvez apercevoir un couple d’amis avec qui je fais de la musique. Ils ont une maison entourée de plusieurs caravanes qu’ils louent à des voyageurs. Je vais très souvent les voir lorsque je veux quitter le tumulte de Los Angeles. Les autres photos de ce Vuarnet Days ont été prises dans un lieu complètement dingue qui s’appelle Garth’s Boulder Gardens. C’est une sorte de sanctuaire hippie pour toutes les personnes en quête de spiritualité que ce soit des voyageurs, des guérisseurs ou autre. Un vrai lieu de pèlerinage.

Il y a un vrai sentiment de liberté qui émerge de ce couple d’amis, que peux-tu nous dire sur eux ? Sur leur histoire ?

(Rire) Très bonne observation, ce sont mes amis Andy Noel et Tegan butler. C’est un couple de créatif incroyable, ils font d’ailleurs beaucoup de photos et de vidéos. Ils ont une relation très fusionnelle, car ils se complètent parfaitement. Un peu comme le Ying et le Yang, chacun a des compétences que l’autre n’a pas. Heureusement, ils sont toujours partants pour de nouvelles aventures et ils m’ont accompagné avec plaisir pour ce Vuarnet Day.

Que cherches-tu à transmettre à travers ton travail ? Quand tu commences un nouveau projet, par où commences-tu ?

Hmmmm… avec mes projets personnels, mon but est d’encourager les gens à sortir de leur zone de confort et de partir à la découverte du monde qui les entoure. Je n’essaie pas de les encourager à devenir obligatoirement des photographes, mais mon objectif est de montrer aux autres que tout est possible et qu’il faut toujours essayer de faire carrière dans quelque chose qui te passionne. Et comment je prépare mes projets?? Je travaille beaucoup au feeling, trop réfléchir à ce que je vais faire en amont ne me réussit pas trop. J’ai besoin de garder de la spontanéité.

Voyager semble très important pour toi, pourquoi ?

Pour moi le voyage est très important, mais pas seulement pour dire : «?hey, regardez comme c’est cool ici?!?». J’utilise le voyage comme une sorte de catalyseur pour grandir, surtout lorsque je pars seule. Je le vois comme une occasion de m’ouvrir aux autres. En ce qui concerne la photographie, je suis plus enclin à prendre mon appareil lorsque je vois un endroit pour la première fois. J’ai besoin de voyager pour continuer à m’inspirer et à créer.

Quelle est ta prochaine destination ?

Actuellement, je pense rester un peu à Los Angeles, car j’ai quelques projets personnels à terminer. Au cours des dernières années, j’ai passé tellement de temps sur la route à recueillir des témoignages et des photos que je me force à rester chez moi pour créer quelque chose avec cela. J’ai également comme projet de faire un guide sur le voyage en solitaire. Mais une fois cela terminé, mon but est de me rendre au Japon, un endroit que j’ai envie de visiter depuis très longtemps.

Finalement, quelle est votre définition d’un Vuarnet Day ?

Et bien si cela implique Vuarnet, j’aurais tendance à dire qu’il se passe en extérieur. Comme j’aime beaucoup être dans la nature, je dirais qu’il se passe dans un endroit magnifique où je peux faire une randonnée dans les bois avant de regarder le coucher de soleil depuis le sommet comme une sorte de récompense de cet effort.