Ride avec Kytone

Pour ce nouveau Vuarnet Day nous prenons la direction du sud-ouest de la France, pour rencontrer Thomas, fondateur de Kytone. Une marque qui puise son ADN dans la ride, le road trip et l’aventure, des valeurs que nous aimons et défendons ! Partageant une philosophie commune basée sur l’authenticité, le style et la fonction, nous avons profité du shooting de son nouveau lookbook pour revenir sur son parcours.

Crédit Photo : Vincent Perraud

Salut, Thomas, est-ce que tu peux en quelques mots te présenter et nous expliquer ton parcours ?

Je m’appelle Thomas, je suis basé dans le sud-ouest de la France et je suis passionné de road trip, de ride en tout genre que ce soit en moto, en kitesurf, en vélo, etc. D’un point de vue professionnel, j’ai eu un parcours de salarié dans différentes entreprises. J’ai vécu de nombreuses expériences, mais je n’étais pas pleinement satisfait. Je ne me retrouvais pas toujours dans les valeurs de ces dernières. D’où l’idée de créer un concept avec de réelles valeurs humaines.

Tu as effectivement fondé il y a quelques années la marque Kytone, explique-nous comment ce projet est né ?

Kytone est la combinaison de deux éléments. D’une part, ma passion pour le voyage, le road trip, la moto et, d’autre part, une réelle envie de changer de vie et de mode de vie. Je ressentais le besoin de fédérer des personnes autour d’un projet en adéquation avec mes valeurs.

Quel a été le plus gros challenge pour faire évoluer la marque? Quelles sont ces valeurs ?

Partir d’une feuille blanche et essayer d’écrire une histoire demande beaucoup d’efforts, mais l’effort librement consenti rend libre! Kytone est encore jeune et les plus beaux challenges sont à venir!  

Nos valeurs sont simples et reflètent nos origines. Nous sommes vraiment soucieux de partager des produits qui ont du sens avec nos clients. Nous travaillons exclusivement avec des ateliers européens en France, au Royaume-Uni et au Portugal. On fait très attention à la qualité aussi bien dans le choix des matières que dans la confection des pièces. Nous sommes partisans du «mieux consommer».

Quel regard portes-tu sur Vuarnet ?

J’aime ce côté aventurier élégant. Explore le monde, mais avec classe. Et puis quelle histoire ! Traverser les années, se réinventer, évoluer techniquement, et esthétiquement tout en restant fidèles à ces valeurs ce n’est pas si simple !

De ton point de vue, y-a-t-il des points communs entre nos deux marques ?

Spontanément, je dirais la qualité et le respect des traditions.

Quelles sont tes sources d’inspirations et tes influences ?

Elles sont nombreuses... Je suis quelqu’un de curieux par nature. J’ai en plus, la chance de beaucoup voyager, je puise mon inspiration dans l’architecture d’un pays, mais également dans la musique, le design et bien sûr des rencontres que je peux faire au gré de mes voyages.

Qu’est-ce qui te passionne dans l’univers de la moto et du custom ?

Je dirais la communauté, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, nous rencontrons tellement de personnes passionnées, dévouées et talentueuses que nous nous enrichissons à leur contact. Ensuite, il y a le talent des vrais préparateurs qui font évoluer cet univers. Ils passent des heures, des jours, ou même des mois, à penser, peaufiner, usiner des pièces pour donner vie à des morceaux de métaux et façonner une machine unique.

Plus que la moto, il y a un véritable état d’esprit qui se cache derrière ?

Le partage!

Avant de partir, peux-tu nous donner ta vision de ton Vuarnet day ?

Arriver dans un pays pour la première fois, observer sa luminosité, sentir son odeur, découvrir sa culture, rencontrer ses habitants, et partager un rhum avec eux !